Pluie sur Tokyo

Partir courir et être trop habillé, c’est rarement un problème. Quand mars arrive, on parvient toujours à mettre une couche de trop pis à l’enlever, au besoin. Par contre, le contraire est un peu moins trippant. Je me rappelle, quand j’étais jeune, que j’haïssais ça en @#%?& aller faire du snow pis geler des mains. … Continuer à lire Pluie sur Tokyo