« Voyons donc, ta@#%?, on vient pas d’escalader l’Everest ! »

“Congratulations ! You’ve made it to the Great Wall of China !!”. Trop intense, notre aimable guide feignait un optimisme qui n’a pas attendri Julie. Elle répliqua, dans un français tout ce qu’il y a de plus Québécois : « Voyons donc, ta@#%?, on vient pas d’escalader l’Everest ! ». Elle ne pouvait avoir plus raison. Le matin même, … Continuer à lire « Voyons donc, ta@#%?, on vient pas d’escalader l’Everest ! »

Sentir le concombre

Après deux voyages de 50 jours en Asie du Sud Est, j’avais pris la résolution de ne plus avoir dans mon sac mon équipement de course à pieds. De la Thaïlande au Myanmar en passant par la Malaysie, le Cambodge et le Vietnam, l’état des rues et, surtout, les meutes de chiens m’avaient ainsi convaincu … Continuer à lire Sentir le concombre

Où il est question d’un rêveur

Après 7 jours passés en Chine, et surtout après avoir expérimenté certains problèmes communicationnels, j’ai appris à baragouiner un peu de mandarin. Je fais mon smatte, mais en réalité, je connais environ 20 mots que j’utilise pour faire comprendre mes besoins les plus essentiels : manger et boire. Je sais maintenant dire « bière », « alcool local », « riz », « nouilles … Continuer à lire Où il est question d’un rêveur

En perdre son chinois

Attablé dans un petit resto de Saigon, février 2015. Le gentil vietnamien du stand de rue se tourne vers moi. J’en profite pour lever mes deux mains dans les airs, usant de la droite pour faire un signe de crochet dans la gauche. Julie me juge du regard, lançant « Qu’est-ce que tu fais là ? » … Continuer à lire En perdre son chinois